c) Red Bull et sport... Quels sont les risques?

Tout d'abord attention à la confusion! Comme nous l'avons dit précédemment, les boissons énergisantes (type Red Bull) ne sont pas des boissons énergétiques, Les boissons énergétiques, elles, répondent à des critères nutritionnels bien précis et adaptés à l’effort, que ce soit pour l’apport énergétique, pour les apports en oligoéléments, et pour les propriétés osmotiques (facilité de digestion et assimilation des nutriments).

 

Le Red Bull contient une très forte concentration en glucides, de l’ordre de 27 g/canette, soit l’équivalent de 6 sucres, ce qui est bien au dessus des apports recommandés. Cette forte teneur en sucre n’implique pas un meilleur apport énergétique, puisqu’à de telles concentrations, l’assimilation digestive est fortement perturbée, donc inefficace.

 

La caféine contenue dans ces boissons augmente l’élimination urinaire. Cela provoque donc une déshydratation, facteur déterminant de blessures musculo-tendineuses, des troubles du rythme cardiaque, mais aussi l'élimination de calcium, magnésium, chlore, sodium. Cette fuite minérale peut aggraver les désordres électrolytiques pendant l’effort, favoriser les blessures, et nuire aux capacités de récupération.

La présence de caféine, à taux élevé, produit sur l’organisme des effets secondaires cardiovasculaires tels qu’une tachycardie (élévation du rythme cardiaque), une vasoconstriction (réduction du calibre des vaisseaux sanguins), un effet hypertenseur (augmentation de la préssion artérielle). Ce sont 3 facteurs qui s’opposent à l’adaptation à l’effort, et favorisent l’apparition de troubles du rythme cardiaque et même de mort subite.

 

 

 

 

Une des nombreuses publicité de Red Bull, projettant leur slogan "Red Bull donne des ailes"

 

Quant à la Taurine et au Glucuronolactone leurs fortes concentrations dans la boisson pourraient causer des effets neuro-comportementaux indésirables et, une toxicité rénale qui ne sont donc pas profitables à la pratique du sport. Une étude portée  sur des rats par l'AFSSA en 2003 montre que les rats ont un tel taux d'excitation qu'ils en viennent à une sorte d'auto-mutilation, "ils se rongent les membres", et qu'ils subissent une altération des reins.

 

Les apports en vitamines du groupe B sont normalement couverts par les aliments d’origine animale chez les sportifs, les besoins en vitamines ne sont pas modifiés par rapport à une personne ''normale'' même pour ceux pratiquant une activité intense. Augmenter des apports ne semble apporter aucun bénéfice sur la santé, ni sur les performances. De plus les doses contenues dans la boisson sont très élevées, 100% des apports nutritionnels conseillés.

 

Dépourvues de sodium, les boissons énergisantes peuvent induire une hyponatrémie (trop faible concentration de sodium dans le sang) lors des efforts prolongés en ambiance climatique chaude. Cette hyponatrémie se manifeste par des troubles cardiovasculaires, des troubles neurologiques pouvant aller jusqu’au coma en absence de diagnostic.

 

En plus de sa composition nutritionnelle inadaptée à l’effort physique, le Red Bull semble présenter un risque supplémentaire par ses propriétés acidifiantes. En effet une acidification de l’organisme est le terrain propice aux blessures sportives telles que les tendinites.

 

Bien que le Red Bull puisse présenter des effets dopants, les répercussions de la consommation de la boisson associée à l'effort sportif ont de nombreuses conséquences graves.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site